Le grand gâchis des produits high-tech

6/08/2022

Le grand gâchis des produits high-tech
Selon une étude réalisée par OnePoll pour ecoATM, il y aurait 11,4 Milliards d’euros de produits high-tech qui dorment dans les tiroirs des Français et principalement des téléphones. On peut parler de grand gâchis à l’heure ou les solutions pour améliorer le pouvoir d’achat des Français et réduire notre impact numérique environnemental sont vivement recherchés. L’étude révèle qu’en moyenne les Français ont pour 392,5€ d’appareils dormant dans leur tiroir. Un petit pactole bien utile par ces temps d’inflation galopante.

Qu’est ce qu’ecoATM ?

ecoATM est une entreprise Américaine qui a développé des machines ou bornes automatiques de rachat de produits électroniques. Le système se veut ingénieux et permet à quiconque de déposer dans une machine ses appareils dont on ne sert plus. La borne examine l’appareil et propose un prix de rachat pour votre produit. Le paiement s’effectue soit par virement bancaire ou PayPal (il vous faut avoir votre RIB avec vous) soit par un bon d’achat. On regrette que ce système de collecte de mobiles, s’il peut paraitre ingénieux au premier abord, présente une faiblesse liée aux prix de rachat qui sont inférieurs de 50% aux prix du marché.

Confirmation que le recyclage des mobiles progresse

Cette étude met en avant un certain nombre de chiffres qu’il convient de prendre ou de lire avec prudence comme par exemple le fait qu’un consommateur Français aurait, en moyenne, durant sa vie 5,2 mobiles. Quand on sait qu’un consommateur garde en moyenne 24 mois son téléphone cela voudrait dire que nous n’aurions un téléphone portable que pendant 10 ans durant notre vie. Que ceux qui ont déjà eu plus de 5 téléphones lèvent la main ! Oui ah tout le monde lève la main…mais d’ou vient ce chiffre surprenant ? Dans la même étude il est dit que nous conservons nos mobiles au cas ou…ainsi nous serions 26% à conserver plusieurs téléphones dans nos tiroirs. Un pactole estimé par l’étude à plus de 11 Milliards d’euros.

Les filières Françaises du recyclage des téléphones portables

En France, la feuille de route pour le recyclage des mobiles vise à améliorer la fabrication, la consommation et la gestion des déchets. Parmi les mesures mises en place la reprise des anciens téléphones mobiles est l’une des principales avec la possibilité, selon l’état du téléphone d’être réemployé pour vivre une deuxième vie ou démembré pour recycler ses composants et les ré-injecter dans l’industrie. Les acteurs du recyclage veulent sensibiliser le public à l’enjeu environnemental par la collecte de leur téléphone favorisant l’émergence de l’économie circulaire visant à remettre sur le marché un maximum d’appareils. Il y a un enjeu pour mieux communiquer sur les dispositifs de collecte existants et créer les conditions afin de rassurer les consommateurs sur le devenir de leur téléphone et des données qu’ils peuvent contenir, la crainte majeure des consommateurs. Il faudra, dans les années à venir, être capable de mesurer la performance des mesures mises en place et être certain de leur efficacité. Cet indicateur pourrait permettre de savoir plus précisément le nombre de téléphones ré-injectés sur le marché. On estime aujourd’hui que ce taux serait entre 22 et 40% selon la Fédération Française des Télécoms.