L'incroyable succès de la reprise d'iPhones

Mis à jour le 23/07/2022

L'incroyable succès de la reprise d'iPhones
Malgré 170M d’iPhones vendus en 2021 et 365 Milliards de chiffre d’affaires…oui…oui vous avez bien lu 365 Milliards ! Malgré ces chiffres astronomiques, Apple n’est que le 2eme constructeur de téléphones en unités vendues derrière le géant coréen Samsung. Cependant sur le marché de la seconde main, il est indétrônable tant sur le nombre d'unités vendues que sur le volume de chiffre d’affaires. Pour les reconditionneurs, un iPhone conserve une valeur de revente plus forte et plus longue que la côte argus d’un Samsung qui baisse assez rapidement. Accessoirement, sur le marché de l’occasion, la demande d’iPhone recondtionnés est forte ,ce qui explique que les prix de rachat des iPhones soient au plus haut.

En 2007, dans le sillage du 1er iPhone

Le 29 Juin 2007, Steve Jobs, lors du keynote de la présentation du 1er iPhone, ne se doutait pas à quel point il impacterait le marché de la téléphonie dans son ensemble et bien au-delà. La reprise de téléphones portables est née en 2008, juste un an après la sortie du 1er iPhone. Ce modèle original est une sorte de cash back. On vous donne de l’argent pour des appareils que vous n’utilisez plus. Avec des prix de vente élevés, l’iPhone a créé de la valeur sur le marché de la seconde main et s’est imposé comme l’acteur principal de ce marché tant par le nombre d’unités traitées que par le volume d’affaire que représente Apple.
C’est outre-manche, en Angleterre que démarreront en 2008 les premières collectes de rachat de téléphone avec l’aide de radio locales pour informer du service. Assez rapidement, le concept s’est décliné partout dans le monde. Depuis, le marché s’est considérablement développé et il y a une règle qui n’a pas changé depuis le début; Apple a toujours largement dominé le nombre de reprises mais aussi le volume de chiffre d’affaires généré par cette activité.

Des pris de rachat qui atteignent des sommets

En 2010 au tout début, les prix de rachat atteignaient 350€ pour l’iPhone 2. Aujourd’hui l’iPhone 13 pro max peut se racheter jusqu’à 1149€. Depuis 2008 les prix de rachat des iPhone n’a cessé de grimper. Toujours plus haut. Evidemment avec les prix qui s’envolent, les demandeurs au rachat de leur iPhone n’ont cessé de croitre eux aussi. Apple n’a cessé d’être le constructeur le plus actif en terme de volume et prix de reprise depuis 2008. Absolument indétrônable.

Les concurrents à la peine

Loin derrière Apple on retrouve Samsung avec sa gamme de modèles Galaxy en majorité. Il faut dire qu’entre les 2 constructeurs, les différences sont nombreuses. Samsung sort jusqu’à 8 ou 10 modèles par an, Apple lui préférant une certaine forme de rareté avec seulement un grand rendez-vous annuel, le keynote d’Apple se déroulant toujours début septembre. Même si Apple domine assez largement le marché par le nombre de reprises, on voit que les catalogues des acheteurs reconditionneurs s’étoffe d’année en année avec toujours plus de modèles et de nouveaux constructeurs. Dans le sillage des prix de reprise de l’iPhone, les autres marques ont des niveaux de pris de rachat en hausse. Le marché progresse chaque année. Ainsi en 2021, nous avons vu les reprises de Xiaomi fortement augmenter. La marque OnePlus a elle aussi bénéficié d’une accélération de la reprise de ses modèles. Chaque année les concurrents d’Apple grignotent quelques parts de marché mais il reste de la marge à la marque à la pomme.

La prise de conscience environnementale

Au-delà de l’inventive financier, une des raisons de l’incroyable succès de la reprise de téléphones réside aussi dans la prise de conscience des consommateurs et de leur rôle majeur dans leur façon de consommer. La reprise de mobiles n’est que la face ‘cachée’ mais indispensable au développement de la vente de téléphones portable reconditionnés puisqu’il il en est une des sources d’approvisionnement. Les politiques gouvernementales vont de plus en plus inciter au recyclage et à la ré-utilisation des produits numériques. Le rachat de téléphones n’en est encore qu’à ses débuts. Revendre son mobile est la rencontre entre un acte vertueux pour l’environnement et une bonne affaire pour vos finances. On peut dire aussi : win-win !